Produits

Schéma 1 / PAC

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Pompes à chaleur

  • Principe
  • Technologie
  • Réalisations

Principe

La pompe à chaleur (PAC) est une technologie qui permet de puiser des calories dans le milieu ambiant (l’eau, l’air, le sol), même si ce milieu peut nous paraître froid, pour les restituer sous forme de chaleur pour le chauffage des locaux ou de l’eau sanitaire.

Une PAC fonctionne grâce à l’énergie apportée par le soleil.
En effet celui-ci chauffe les milieux ambiants qu’utilise la pompe pour puiser l’énergie.

Pour considérer une pompe à chaleur comme efficace, particulièrement d’un point de vue environnemental, la valeur du coefficient de performance (COP) moyen sur la saison de chauffe doit être au moins égale à 3.

Autrement dit, pour 1 kWh d’électricité consommé, la PAC doit fournir 3 kWh de chaleur.

Technologie

La pompe à chaleur est une machine thermodynamique constituée d’un circuit fermé dans lequel circule un fluide frigorigène.

Ce circuit est composé de quatre éléments : un compresseur, un détendeur et deux échangeurs de chaleur (condenseur et évaporateur).

objectif de la PAC est de transférer l’énergie d’un milieu froid à un milieu chaud.

Le fluide frigorigène (basse température) circule dans l’évaporateur.

En s’évaporant il va capter la chaleur d’un environnement plus chaud que lui (eau, air ou sol).

A la sortie de l’évaporateur, le fluide frigorigène sort sous forme de vapeur basse pression qui contient les calories absorbées.

Ensuite, la vapeur entre dans la pompe (compresseur) et est comprimée afin d’augmenter la pression et ainsi concentrer la chaleur.

Une fois dans le condenseur, la vapeur chaude va transmettre son énergie au système de chauffage et se condenser.

Le fluide passe alors d’un état gazeux à haute pression, à un état liquide également à haute pression.

C’est une fois passé par le détenteur que le fluide retrouve son état liquide basse pression et peut recommencer le cycle.


Il existe plusieurs types de pompe à chaleur:


PAC géothermie:

Plusieurs possibilités de captages:

Ce système nécessite moins de surface au sol qu’un captage horizontal et est très rentable d’un point de vue thermique mais reste très onéreux et est soumis à des autorisations spéciales.

Pompe à chaleur

PAC air/eau:

Cette pompe utilise l’air comme source de chaleur. Par conséquent, son rendement dépend de la température extérieure.

La pompe à chaleur est reliée aux systèmes de chauffage et/ou d’eau chaude via des conduites.

avantage de ce type de pompe, est qu’il est simple à installer (pas de chantier), ce qui au final, rend l’investissement moins couteux.

Seulement, la PAC air/eau est moins performante en hiver étant donné le peu d’énergie présente dans l’air.

Ce système est donc plus intéressant pour les habitations à très faibles consommations.

Pompe à chaleur

PAC eau/eau:

Cette pompe utilise l’eau comme source de chaleur.

Avant toute installation de ce type de pompe à chaleur, il faut vérifier que le débit ou le volume de l’eau est suffisant, ainsi que les caractéristiques « physico-chimique » afin d’éviter tout risque d’encrassement ou de gel qui nuirait au bon fonctionnement de la PAC.

Il existe 2 possibilités de captage: un captage d’eau souterraine (nappe phréatique) ou un captage d’eaux de surface (étangs, rivières).

Réalisations

Cliquez sur les miniatures pour les agrandir.