Produits

Schéma 1 / chaudière à pellets

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Schéma 2 / chaudière à bûches

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Chaudières biomasse

  • Principe
  • Technologie
  • Réalisations

Principe

Chaudières à pellets:

Le granulé de bois, ou « pellet », est issu directement des déchets de la sylviculture comme la sciure. Ceux-ci sont broyés, séchés et compactés sous forme de petits bâtonnets avec un potentiel énergétique très intéressant : 1 kg de pellet permet de produire 4,5 kWh à 5 kWh sans polluer.

En effet, le pellet est constitué de bois et le bois absorbe du CO2 durant toute sa vie. Autrement dit, brûler du des granulés de bois revient à libérer le CO2 qu’il a précédemment absorbé et ce pour un bilan carbonique nul.

Un litre de pétrole a un potentiel énergétique égal à deux kg de pellet.
Brûler du bois à la place du mazout permet donc d’épargner deux tonnes et demi de CO2 toutes les deux tonnes de granulés consommées.

De plus, la chaudière à pellets ne nuit aucunement à votre confort étant donné qu’elle peut être entièrement automatisée et qu’il est possible de se faire livrer le granulé de bois directement dans un réservoir de stockage, à l’instar du mazout.


Chaudières à bûches:

Nécessitant plus de travail que la chaudière à pellets, la chaudière à bûches est intéressante principalement pour les personnes ayant la chance d’en avoir à moindre coût.

En effet, se chauffer toute l’année aux bûches peut représenter une économie d’importance si vous pouvez les extraire directement de votre propriété.

Le bois que vous possédez ne vous coûtant absolument rien, la chaudière à bûches peut vous faire économiser jusqu’à 100% de votre facture de chauffage.

De plus, vu que le bois accumule du CO2 durant sa vie, le brûler pour se chauffer permet d’avoir une empreinte écologique neutre.

Les seuls inconvénients à cette formule sont donc les suivants: le réservoir à bois ne se remplit pas seul et le bois ne se coupe pas seul non plus.

Du reste, vous jouissez des mêmes avantages, voire plus encore, que les possesseurs d’une chaudière à pellets et jouissez d’une énergie entièrement renouvelable.


Chaudières miscanthus :

Le miscanthus est une graminée ressemblant au bambou et dont la taille peut atteindre 4 mètres. Il est très intéressant écologiquement car son empreinte carbone n’est pas nulle, mais en-dessous de zéro.

Effectivement, la combustion du miscanthus rejette 1,8 tonne de CO2 par tonne brûlée, alors que les parties souterraines de la plante en retiennent 2 à 3 tonnes; bilan énergétique: -1 tonne de CO2 par tonne de miscanthus brûlé.

Autrement dit, remplacer une chaudière mazout consommant 2000L par an par une chaudière au miscanthus, qui consommera alors 4 tonnes par an, revient à épargner 4 tonnes de CO2 à l’atmosphère chaque année.

Chaudières biomasses - Chaudières miscanthus

Pressé sous forme de granulés, cette énergie entièrement renouvelable peut tout à fait remplacer le pellet avec un rendement énergétique similaire (5 kWh/kg) et un coût faible.

Technologie

Chaudière à pellets:

Une chaudière à pellets fonctionne principalement de la même manière qu’une chaudière mazout à ceci près que, évidemment, le combustible change.

Le chauffage au pellet peut être entièrement automatisé puisqu’il est possible d’installer un silo à la place de votre ancienne citerne à mazout, offrant un confort d’utilisation optimal.

Chaudières biomasses - Chaudière à pellet

Ce système offre le même confort que le chauffage au mazout: la livraison peut s’effectuer par camion-souffleur directement dans le silo à l’instar du camion-citerne pour le fuel.

De plus, il est désormais possible de contrôler votre chaudière depuis votre ordinateur et/ou téléphone portable, offrant une gestion à distance dernière génération.

Chaudières biomasses - Chaudière à pellet

En outre, grâce à leur système innovant de gestion des fumées, les chaudières-pellet nécessitent très peu d’entretien, certaines disposant même d’un décendrage automatique.

Chaudières biomasses - Chaudière à pellet

La qualité de fabrication de ces systèmes de chauffage, leur isolation multicouche, leur ventilateur de tirage avec commande de la vitesse de rotation et leur fonctionnement basse-température permettent d’obtenir un rendement de 95%, soit plus élevé qu’une chaudière au mazout.


Chaudière à bûches:

Solution idéale de chauffage pour les personnes disposant du bois nécessaire, les chaudières à bûches d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les feux de cheminée d’antan. Ces chaudières se déclinent actuellement dans un spectre allant de 15 à 60 kW selon les besoins.

Jouissant des toutes dernières technologies afin d’obtenir une efficacité maximale, celles-ci disposent d’une grande chambre de combustion pouvant accueillir des bûches d’un demi mètre et dont la forme augmente la zone de combustion et limite les émissions néfastes; l’alimentation ne devant plus se faire qu’une fois par jour. Le revêtement chaud, la commande de vitesse de rotation du ventilateur et la sonde lambda améliorent la combustion tout en empêchant la formation de goudron.

De plus, l’habillage haute performance garantit une perte minimale d’énergie.

Enfin, les grandes ouvertures à l’avant, l’aspiration des gaz de distillation et l’allumage automatique en option permettent un remplissage, un allumage et un nettoyage des plus confortables.

Réalisations

Cliquez sur les miniatures pour les agrandir.